Soutenance de thèse

Le Lundi, 9. novembre 2020 -
14:00 - 19:00
Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint Charles

Madame Anne-Laure BIALES

Soutiendra lundi 9 novembre 2020 à 14 h

Salle des Actes, n° 011, à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, Site Saint-Charles 1

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Sciences du langage

Titre de la thèse : « Etude sur la culture littéraire plurielle et plurilingue des élèves : l’exemple du débat interprétatif littéraire »

Composition du jury :

  • Mme Nathalie AUGER, Professeure, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directrice de thèse
  • M. Jean-Louis CHISS, Professeur, Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
  • Mme Cécile GOÏ, Professeure, Université de Tours
  • M. Jérémi SAUVAGE, Maître de conférences habilité, Université Paul-Valéry Montpellier 3

Résumé de la thèse

Dans le secondaire, du fait du croisement des disciplines et des représentations que tous peuvent avoir, la compétence plurilingue et pluriculturelle trouve sa place uniquement dans les programmes de langues vivantes. Or, les élèves, qu'ils soient allophones et/ ou plurilingues, sont des locuteurs de diverses langues, des langues qui ne sont pas toujours enseignées à l'École. De plus, les élèves lisent peut-être dans ces langues. Leur compétence plurilingue et  pluriculturelle est donc riche et mérite d'être mise en valeur, et ce, dans toutes les disciplines de l'École. Ma problématique de recherche s'est donc construite autour de ce constat.
De par mon métier d'enseignante, j'ai ciblé la culture littéraire de nos élèves, celles qu'ils se construisent à l'École mais aussi en dehors des murs de l'École. J'ai également axé ma réflexion sur la culture littéraire qu'ils se construisent en langue première et dans d'autres langues. Afin de convoquer cette culture littéraire plurielle et plurilingue, j'ai mis en place un dispositif pédagogique afin que les élèves de mon corpus, qui l'ont testé, puissent réinvestir leurs connaissances littéraires lors de séances de débats interprétatifs littéraires.
Dans le dispositif pédagogique que je propose, il est question également de la culture littéraire que les élèves se construisent en dehors de la classe, sans l'étayage de l'enseignant. Ces lectures personnelles ne sont pas suffisamment valorisées à l'École, étant donné que les enseignants ne sont pas toujours au courant de leur existence.
La visée de mon travail est donc de comprendre comment les élèves utilisent leur culture littéraire plurielle et plurilingue afin de co-construire le sens avec l'Autre au cours d'une séance de débat interprétatif littéraire. Je questionne la place que prend chacun lors de ces échanges de connaissances littéraires plurielles et plurilingues, sous l'étayage de l'enseignant, qui n'est pas toujours expert de ces cultures en contact. Pour cela, mon étude fait appel à divers champs didactiques, que j'ai mobilisés dans mon cadre théorique afin d'apporter des éléments de réponses. Le corpus étudié a permis de mettre en évidence la méconnaissance de la notion de pluriculturalisme de mon corpus et la difficulté de transférer les connaissances littéraires d'une langue à l'autre.