Parcours Gestion agricole des espaces naturels et ruraux

Crédits ECTS : 
60
Composante(s) : 
     

Présentation

La licence professionnelle Gestion agricole des espaces naturels et ruraux forme aux métiers à l’interface de la production agricole et de l’aménagement de l’espace rural, notamment sur les territoires à forts enjeux environnementaux.

Savoir-faire et compétences

- Utiliser des méthodes de diagnostic agri-environnemental : analyse globale de l’exploitation agricole, réalisation de diagnostics écologiques et de diagnostics d’incidences des pratiques agricoles sur les milieux naturels,

- Connaître les dispositifs et les mesures de gestion agro-environnementale : approfondissement des politiques publiques environnementales et agricoles concernant la gestion des milieux naturels,

- Formuler des préconisations de gestion éco-pastorale : étude quantitative et qualitative de la ressource pastorale, élaboration de plans de pâturage et de calendriers fourragers en lien avec des objectifs et des propositions de gestion,

- Se positionner en tant que médiateur à l’interface agriculture/environnement : analyse des logiques d’acteurs et mise en œuvre de méthodes de dialogue territorial dans le cadre de projets concertés favorisant le développement durable des territoires ruraux.

Référentiel national de compétences de la mention Métiers de la protection et de la gestion de l'environnement : Fiche nationale Code RNCP : 30087

Contenu de la formation

La formation est organisée sur une année universitaire, à Florac, de septembre à juin :

  • Immersion : 1 semaine de cours à SupAgro Florac la première semaine de septembre ; 2 semaines de stage d'immersion mi-septembre
  • Cours et travaux dirigés : 400 heures (d’octobre à mars)
  • Projet tuteuré : 125 heures (d’octobre à mars, répartis par période de 4-5 jours)
  • Stage professionnel : 14 semaines minimum d’avril à juin. Le stage peut continuer pendant l’été avec une soutenance en septembre si le sujet le nécessite (les professionnels en formation continue pourront réaliser ce stage dans leur entreprise)
  • Contrôle des connaissances : contrôle continu et évaluation finale à l’issue de chaque module et soutenance du rapport de stage obligatoire (début juillet/ début septembre).

Structure des enseignements

Conditions d'admission

Sont admis à candidater en formation initiale :

- les étudiants titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 (DUT, BTSA, DEUST, L2) dans les domaines de la biologie, agronomie-élevage, environnement et géographie.

En formation continue :

- les demandeurs d’emploi, salariés des secteurs de la production, du conseil et de l’environnement dans le cadre du plan de formation de leur entreprise (CPF) ou en congé individuel de formation (CIF).

En alternance :

- dans le cadre d’un contrat d’apprentissage (- de 30  ans) ou d’un contrat de professionnalisation d’un an.

Critères de sélection :

La sélection se fait sur dossier de candidature et entretien. Pré-inscription et dossier à télécharger sur www.supagro.fr/lpgena

Cas particuliers :

- VAE :  Référent VAE Montpellier SupAgro antoine.boge @ supagro.fr

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : https://www.univ-montp3.fr/fr/etudes-à-montpellier-en-lmd

L'alternance à l'université

L’Alternance est un rythme d’études spécifique qui intègre des phases d’apprentissage à l’Université et des phases d’applications pratiques au sein d’organisations professionnelles : entreprises privées, entreprises/entités publiques, associations, GIP, EPIC, ONG, etc.

L’Alternance, c’est également un dispositif législatif qui permet aux bénéficiaires de concilier travail en entreprise, (ou toute autre organisation ou association) et formation à l’Université.

Ce dispositif se décline sous la forme de 2 types de contrat de travail pour les étudiants et les demandeurs d’emploi : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation et sous la forme d’un aménagement spécifique pour les salariés déjà en poste : la PRO A.

L’Université Paul-Valéry Montpellier 3 propose déjà plus de 40 formations organisées en alternance.

Dispositifs et contrats

  • Le contrat d'apprentissage :

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail en alternance qui associe formation théorique à l’université et application pratique au sein d’une entreprise.

Le titulaire du contrat d’apprentissage doit être âgé de 16 à 29 ans révolus. Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les personnes reconnues travailleur handicapé, les sportifs de haut niveau).

L'Unité de formation par apprentissage de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (UFA), vous accompagne dans cette procédure : alternance @ univ-montp3.fr (alternance @ univ-montp3.fr)

 

  • Le contrat de professionnalisation :

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui associe formation théorique à l’université et application pratique au sein d’une entreprise (ou toute autre organisation ou association).

Le titulaire du contrat de professionnalisation doit être âgé de 16 à 25 ans révolus, ou être demandeur d'emploi âgé de 26 ans et plus, inscrit à Pôle Emploi, ou être bénéficiaire d'un contrat d'insertion (RSA, ASS, AAH, CUI).

Le service universitaire de formation continue de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (le SUFCO), vous accompagne dans cette procédure : alternance @ univ-montp3.fr (alternance @ univ-montp3.fr)

 

  • La Promotion par alternance (Pro A) :

La Promotion par alternance est un dispositif qui permet aux salariés en poste de favoriser leur évolution ou leur promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

Mise en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, la Pro-A est mobilisée dans une optique d’évolution, de réorientation professionnelle ou de co-construction de projets qualifiants entre salariés et employeurs.

Le service universitaire de formation continue de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (le SUFCO) , vous accompagne dans cette procédure : alternance @ univ-montp3.fr (alternance @ univ-montp3.fr)

Responsable(s) de la formation

Lise Roy (lise.roy @ univ-montp3.fr)

Claire Herrgott (claire.herrgott @ supagro.inra.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Licence professionnelle GENA (L.bio.ufr3 @ univ-montp3.fr)

Bât. J - Bureau 03
Téléphone : 04 67 14 23 12

Secrétariat Licence professionnelle SupAgro (martine.pedulla @ supagro.inra.fr)

Téléphone : 04 66 65 70 90

Formation ouverte à l'alternance (alternance @ univ-montp3.fr)

Bât. B - 4ème étage
Téléphone : 04 67 14 55 82
Site web : Alternance et professionnalisation

Poursuite d'études

La licence professionnelle a vocation à déboucher directement sur la vie active.

Néanmoins, le titulaire de cette Licence peut candidater en Master 1.

Finalités professionnelles et débouchés

Les structures qui recrutent sont :

- des associations, dans le domaine agricole ou environnemental : conservatoires d’espaces naturels, Ligue pour la protection des oiseaux, Fédération départementale des chasseurs, CIVAM, ADASEA ...

- des collectivités territoriales et leurs groupements : conseils départementaux, Parcs naturels régionaux, communautés de communes ...

- des établissements publics et administrations (services déconcentrés) : Parcs nationaux, chambres d’agriculture, Direction départementale des territoires ...

- des entreprises privées : coopératives agricoles, bureaux d’études, structures de conseil ...

- des groupements de producteurs : groupements fonciers pastoraux, associations syndicales ...

Informations supplémentaires

- La formation se déroule à Florac, à l’Institut d'éducation à l'agro-environnement (une composante de Montpellier SupAgro)

- Cette licence professionnelle est cohabilitée par Montpellier SupAgro et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

 

Partenaires professionnels :

La formation sera réalisée avec de nombreux partenaires issus du monde professionnel :

Parc National des Cévennes, Chambres d'agriculture, Associations de protection de l'environnement, Collectivités territoriales, Organismes techniques de l’agro-environnement,   ...