L1 PARCOURS CMM-ESJM

TABLEAUX SYNOPTIQUES DES ENSEIGNEMENTS

5 = cours en présentiel / 9 = cours en EAD

L1 PARCOURS CMM-ESJM

• Le volume horaire total étudiant comprend des heures d'auto formation 

DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS DISCIPLINAIRES

 
Intitulé UE englobante : Enseignements pluridisciplinaires
Nb. crédits ECTS : 6
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : CM

Enseignants : Félix LUSCHKA
Responsable : Jean-Léo LEONARD

Contenu 
Ce cours est composé de deux enseignements distincts :
1- Un enseignement centré sur les théories linguistiques : ce cours se conçoit comme un panorama introductif et historique aux sciences du langage (domaines et courants) permettant de fournir les bases de cette discipline.
2- Un enseignement centré sur la communication : introduction aux théories fondatrices de la Nouvelle Communication issues de l’Ecole de Palo Alto et réflexion sur la place du langage dans la communication.

Objectifs 
1- Le cours portant sur les théories linguistiques constituera soit le premier degré d’un itinéraire à plus long terme, soit la formation minimale qu’on est en droit d’attendre en ce domaine pour tout étudiant de niveau universitaire. Cet enseignement sera élargi au semestre 2 par des applications concrètes dans les différents domaines qui composent les sciences du langage.
2- Le cours centré sur la communication a pour objectif de dépasser les préconçus concernant la communication afin d’initier à une approche scientifique rigoureuse en présentant les grands domaines de recherche qui ont permis de décrypter le phénomène de la communication humaine.

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
1- Théories linguistiques :
Bronckart J-P, Théories du langage, Mardaga, 1992
Neveu F., Dictionnaire des sciences du langage, Coli, 2004.
Siouffi G., Van Raemdonck D., 100 fiches pour comprendre la linguistique, Bréal, 1999.
Soutet O., 1996, Linguistique, Paris, PUF.
Yaguello, M, Alice au pays du langage, Seuil, 1988.

2- Communication :
R.Escarpit, L’Information et la Communication, Hachette Supérieur,1991.
E.T.Hall, Le Langage silencieux, Points-Seuil, 1959- 1984 (trad. française).
E.Goffman, Les moments et leurs hommes, Seuil/Minuit, 1988.
D.H.Hymes, Vers la compétence de communication, Hatier, 1984.
P.Watzlawick, Une logique de la communication, ed. Points-Seuil, 1967.
Y.Winkin, La Nouvelle Communication, Points-Seuil, 1981-2000.
D.Wolton, Penser la communication, Flammarion, 1997.


Intitulé UE englobante : Enseignements pluridisciplinaires
Nb. crédits ECTS : 6
Volume horaire : 24h
Méthodes (CM/TD) : CM

Responsable : Tamara PAVAN

Contenu 
CM : En favorisant le suivi de l’actualité, la multiplication des sources et les débats argumentés sur des événements de l’actualité, cet enseignement vise à construire chez les étudiants une culture de l’information et des habitudes de suivi de l’actualité afin de les préparer aux concours des écoles de journalisme.

Plan
1/ Suivre l’actualité et cerner les fondamentaux du journalisme :
Revue d’actualité hebdomadaire collective en abordant les notions de sources, hiérarchie de l’information, ligne éditoriale, lois de proximité, angle et traitement.
2/ Se documenter et mettre en perspective une information
En s’appuyant sur une actualité et son évolution temporelle, constitution d’un dossier documentaire à partir de la presse, rédaction d’une synthèse, présentation orale du dossier et animation d’un débat collectif.
3/ Un nouveau contexte
Comment une même actualité est traitée différemment par plusieurs médias. L’impact des réseaux sociaux sur l’information. Le journalisme à l’épreuve de la post-vérité de des fake news

Objectifs 
Développer des habitudes de suivi d’actualité et de veille documentaire. Multiplier ses sources d’information dans la presse. Acquérir les bases
fondamentales du journalisme. Renforcer sa culture générale. Savoir argumenter à l’oral. Renforcer les capacités de synthèse. Développer un esprit
critique et une méthodologie pour vérifier la fiabilité d’une information.

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
J. de broucker, E. Hirschauer. 2010. Pratique de l'information : Les fondamentaux - éditions victoire


Intitulé UE englobante : Enseignement Disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 1
Volume horaire : 6h
Méthodes (CM/TD) : TD

Responsable : Tamara PAVAN

Contenu 
Ce cours est composé de deux enseignements distincts : 
3 - Un enseignement centré sur les théories linguistiques : ce cours se conçoit comme un panorama introductif et historique aux sciences du langage (domaines et courants) permettant de fournir les bases de cette discipline. 
4 - Un enseignement centré sur la communication : introduction aux théories fondatrices de la Nouvelle Communication issues de l’Ecole de Palo Alto et réflexion sur la place du langage dans la communication. 

Objectifs
1 - Le cours portant sur les théories linguistiques constituera soit le premier degré d’un itinéraire à plus long terme, soit la formation minimale qu’on est en droit d’attendre en ce domaine pour tout étudiant de niveau universitaire. Cet enseignement sera élargi au semestre 2 par des applications concrètes dans les différents domaines qui composent les sciences du langage.
2 - Le cours centré sur la communication a pour objectif de dépasser les préconçus concernant la communication afin d’initier à une approche scientifique rigoureuse en présentant les grands domaines de recherche qui ont permis de décrypter le phénomène de la communication humaine. 

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens 

Bibliographie 
Théories linguistiques :
 Bronckart J-P, Théories du langage, Mardaga, 1992
Neveu F., Dictionnaire des sciences du langage, Coli, 2004.
Siouffi G., Van Raemdonck D., 100 fiches pour comprendre la linguistique, Bréal, 1999. Soutet O., 1996, Linguistique, Paris, PUF.
Yaguello, M, Alice au pays du langage, Seuil, 1988. 

Communication : 
R.Escarpit, L’Information et la Communication, Hachette Supérieur,1991.
.T.Hall, Le Langage silencieux, Points-Seuil, 1959- 1984 (trad. française).
E.Goffman, Les moments et leurs hommes, Seuil/Minuit, 1988.
D.H.Hymes, Vers la compétence de communication, Hatier, 1984.
P.Watzlawick, Une logique de la communication, ed. Points-Seuil, 1967.
Y.Winkin, La Nouvelle Communication, Points-Seuil, 1981-2000.
D.Wolton, Penser la communication, Flammarion, 1997

Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 2
Volume horaire : 24h
Méthodes (CM/TD) : 12h CM / 12h TD

Enseignants : François THOMAZEAU. Robert BOURGOING (ESJ)
Responsable : Benoit CALIFANO (ESJ)

Contenu 
CM : Apports théoriques sur la presse anglo-saxonne et les bases de l’anglais des médias. Décryptage et suivi de l’actualité internationale dans les médias anglo-saxons. Revue de presse et débats argumentés sur des faits d’actualité. L’ensemble de cet enseignement se fait en anglais. 
TD : Exercices d’écriture corrigés sur différents formats et pour différents médias en anglais. 

Objectifs 
Donner aux étudiants les acquis nécessaires pour appréhender la langue anglaise dans les médias anglophones et les inciter à suivre l’actualité dans les médias anglo-saxons. 

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens 

Bibliographie / Webographie
Panorama et spécificités de la presse anglo-saxonne 
Les bases de l’anglais des médias 
L’actualité vue par les médias anglo-saxons 
L’écriture journalistique en anglais


Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 4
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM/ 26h TD

Enseignants : Emmanuelle LABOUREYRAS; Laurent FAURÉ
Responsable : Félix LUSCHKA

Contenu  
CM :  Dans son ensemble, cet enseignement vise à aborder la communication à travers une démarche scientifique particulière : l’enquête de terrain. Cette méthode de recherche, qui suppose d’aller collecter des données in situ, a permis à un ensemble varié de chercheurs en Sciences Humaines et Sociales (anthropologues, linguistes, sociologues, etc.) de montrer que la communication, notion aussi vaste que floue, doit avant tout être comprise comme un phénomène culturel et interactionnel (reposant sur des échanges interpersonnels organisés). Dans le cadre du CM, nous proposons de traverser les différents courants en SHS qui depuis les années 1920 jusqu’à la fin des années 1970 se sont appuyés sur l’enquête de terrain pour essayer de comprendre des phénomènes aussi complexes que le langage et la communication humaine. Ce faisant, nous pourrons identifier les différentes dimensions qui traversent la notion de « communication interpersonnelle ». 

TD : Le TD propose d’étudier de façon plus précise les différents auteurs abordés dans le cadre du CM et repose sur un travail de lecture guidée. A partir d’un fascicule rassemblant le corpus de textes choisis par l’enseignant qui aura été distribué au début du semestre, les étudiants sont amenés, pour chaque séance, à lire et préparer une fiche de lecture, discutée ensuite dans le cadre du cours. 

Plan :
CM
1. Définition : ethnographie(s)
2. Un premier courant : l’Ecole de Chicago 
3. Au même moment dans une autre discipline : Anthropologie et ethnologie linguistiques 
4. Deuxième courant 1950s : Prolongement de l’école de Chicago
5. 1970s : Ethnographie de la communication

TD 
1. Définition : ethnographie(s) : lecture de E. Hugues
2. Ecole de Chicago : lectures de R. Park, R. McKenzie, N. Anderson 
3. Anthropologie et ethnologie linguistiques : lecture d’E. Sapir 
4. Prolongement de l’école de Chicago : lectures de H. Becker, E. Goffman, E.T. Hall,
5. Ethnographie de la communication : lectures de D. Hymes et J. Gumperz 

Objectifs
• D’un point de vue théorique :
    - Connaître les principaux auteurs des courants abordés en cours ;
    - Savoir définir en quelques lignes le thème de leurs recherches ;
    - Savoir expliquer le rôle du contexte et/ou de la situation dans l’organisation de la communication interpersonnelle. 
• D’un point de vue méthodologique :
    - Maitriser les procédés de la lecture analytique, transversale et thématique ;
    - Maitriser et savoir mobiliser les termes fondamentaux de la discussion scientifique (i.e. approche, courant, discipline, thème, problématique). 

Notions vues dans le cours 
Communication ; contexte ; culture ; enquête ; langue ; culture ; observation ; membre ; terrain ; situation 

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Anderson, N. (1993), Le Hobo. Sociologie du sans abri, Paris, Nathan.
Becker, Howard (1985), « La culture d’un groupe déviant : les musiciens de danse », in Outsiders, Paris, Métaillé, p. 103-120 
Goffman, E. (1973), « Introduction », in La mise en scène de la vie quotidienne. Tome 1 : la représentation de soi, Paris, Minuit, p. 11-24.
Gumperz, J. (1989), « Le savoir socioculturel dans l’inférence conversationnelle », in Engager la conversation, Paris, ed. de Minuit, p. 55-77 
Hall, E. T. (1981), « Proxémique », in Y. Winkin (dir.) La nouvelle communication, Paris, Seuil, p. 191-221. (ed. or. 1968) 
Hugues, E. (1996), « La place du travail de terrain dans les sciences sociales », in Le regard sociologique, Paris, Ed. de l’EHESS, p. 267-279 
Hymes, D. (1982), « Postface », in Vers la compétence de communication, coll. Langues et apprentissages des langues, Ed. Didier, p. 119-130 
McKenzie, R. (2004), « Le voisinage. Une étude de la vie locale à Colombus, Ohio », in I. Joseph et Y. Grafmeyer (dir.), L’école de Chicago. Naissance de l’écologie urbaine, Paris, Champs, p. 213-244 
Park, R. (2004), « La ville comme laboratoire social », in I. Joseph et Y. Grafmeyer (dir.), L’école de Chicago. Naissance de l’écologie urbaine, Paris, Champs, p. 167-184 
Sapir, E. (1968), « La place de la linguistique dans les sciences », in Linguistique, Coll. Folio/Essais, Paris, Gallimard, p. 131-140.  


Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM/ 26h TD

Enseignantes : Catherine SCUBLA (4 TD), Natalia OSORIO-RUIZ  (2 TD)
Responsable : Catherine SCUBLA 

Contenu 
Le CM apporte des notions de sémiotique visuelle et propose une réflexion sur le fonctionnement des signes visuels à travers images de presse et de communication culturelle. 
Le TD analyse les relations que l’image entretient avec le texte écrit dans différents genres de communication (photo et dessin de presse, affiche culturelle). Les étudiants s’entraînent à approfondir, sous forme d’atelier d’écriture, la signification de ces messages visuels. 

Objectifs  
L’accent est mis sur les activités d’écriture : savoir décrire une image, analyser son fonctionnement sémiotique, ses relations avec le texte écrit, savoir évaluer la stratégie de communication dans laquelle elle s’inscrit, savoir expliciter un point de vue et nuancer une opinion. 

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens 

Bibliographie / Webographie 
Joly M., 2005, Introduction à l’analyse de l’image, Nathan Université, collection 128 
Joly M., 2000, L’image et les signes Approche sémio-logique de l’image fixe, Nathan 
Klinkenberg J.-M., 1996, Précis de sémiotique générale, De Boeck / Seuil 
Clemi Lorraine, analyse de la photo de presse : http://www3.ac-nancy-metz.fr/clemi-lorraine/spip.php?rubrique3 
Le scénario de Ben Laden. Interprétation d’un dessin de presse : http://imagesanalyses.univ-paris1.fr/scenario-laden-interpretation-28.html 
L’affiche culturelle (collection du CNA – Canada – conception d’affiche) : http://artsalive.ca/collections/posters/effectivedesign.php?lang=fr



Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 4
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM / 26h TD

Responsable : Elodie HOMMEL

Contenu 
En encourageant des habitudes de lecture de la presse et de veille documentaire sur l’actualité, cet enseignement vise à développer des compétences d’expression écrite et orale essentielles autant pour la formation universitaire que pour les épreuves de la majorité des concours et pour l’insertion professionnelle. Le CM vise à donner des clefs pour la rédaction de résumés et de critiques tout en développant la culture générale. Les TD permettent un entraînement à l’expression orale (positionnement dans l’espace, débit de parole, gestuelle) et à la réalisation de diaporamas (conception de diaporamas lisibles et efficaces). 

Objectifs 
Savoir identifier et synthétiser les informations essentielles d'un texte et les restituer par écrit.
Maîtriser la méthodologie de la critique culturelle.
Savoir réaliser un diaporama lisible et efficace.
Savoir s’exprimer à l’oral de façon claire et convaincante.
Développer des habitudes de veille documentaire sur l’actualité médiatique et culturelle.
Connaître les ressources majeures d’informations sur l’actualité médiatique et culturelle.
Développer la culture générale.
Développer le goût des sorties culturelles.

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie
Fayet (Michelle) et Commeignes (Jean-Denis). 2005. Méthodes de communication écrite et orale. Paris : Dunod. 
Trouvé (Alain). 2012. Réussir le résumé et la synthèse de texte aux concours. Paris : PUF. 
Guédan (Jean-François). 2009. Le résumé de texte. Levallois Perret : Studyrama. 
De Oliveira Gomes (Claudia). 2009. Réussir la contraction de texte. Levallois-Perret : Studyrama. Lièvre (Pierre). 2011. L’épreuve de la note de synthèse. Paris : Dunod. 
Stalloni (Yves). 2010. La synthèse de texte : Méthode, exercices, épreuves. Paris : Ellipses. 
Balle (François). 2010. Les médias, de Gutenberg à Twitter. Paris : Que sais-je ? 
Delengaigne (Xavier). 2012. Organiser sa veille sur Internet. Paris : Eyrolles.

 

L1 PARCOURS CMM-ESJM

TABLEAUX SYNOPTIQUES DES ENSEIGNEMENTS

5 = cours en présentiel / 9 = cours en EAD

L1 PARCOURS CMM-ESJM

• Le volume horaire total étudiant comprend des heures d'auto formation 

DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS DISCIPLINAIRES

Intitulé UE englobante : Enseignement disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 24h
Méthodes (CM/TD) : CM

Responsable : Tamara PAVAN

Contenu 
CM : En favorisant le suivi de l’actualité, la multiplication des sources et les débats argumentés sur des événements de l’actualité, cet enseignement vise à construire chez les étudiants une culture de l’information et des habitudes de suivi de l’actualité afin de les préparer aux concours des écoles de journalisme.

Plan:
1/ Suivre l’actualité et cerner les fondamentaux du journalisme :
Revue d’actualité hebdomadaire collective en abordant les notions de sources, hiérarchie de l’information, ligne éditoriale, lois de proximité, angle et traitement.

2/ Se documenter et mettre en perspective une information
En s’appuyant sur une actualité et son évolution temporelle, constitution d’un dossier documentaire à partir de la presse, rédaction d’une synthèse, présentation orale du dossier et animation d’un débat collectif.

3/ Un nouveau contexte
Comment une même actualité est traitée différemment par plusieurs médias. L’impact des réseaux sociaux sur l’information. Le journalisme à l’épreuve de la post-vérité de des fake news

Objectifs 
Développer des habitudes de suivi d’actualité et de veille documentaire. Multiplier ses sources d’information dans la presse. Acquérir les bases fondamentales du journalisme. Renforcer sa culture générale. Savoir argumenter à l’oral. Renforcer les capacités de synthèse. Développer un esprit critique et une méthodologie pour vérifier la fiabilité d’une information.*

Évaluation :
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie / Webographie 
 J. de broucker, E. Hirschauer. 2010. Pratique de l'information : Les fondamentaux - éditions victoire

Intitulé UE englobante : Tronc commun
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 19H30
Méthodes (CM/TD) : CM

Responsable : Domitille CAILLAT

Contenu
Le cours propose un aperçu historique, théorique et méthodologique de différents pans du champ de l’Analyse du discours. Plusieurs approches, outils et méthodologies sont ainsi envisagés au fil des séances.

Plan

  1. Origines de l’Analyse du discours
  2. L’Analyse du discours aujourd’hui : approches et principes
  3. L’unité du discours
  4. Types en genres de discours
  5. L’hétérogénéité des textes et des discours
  6. La notion d’éthos
  7. Les actes de langages et le facework
  8. Analyse du discours en interaction


Objectifs
Découvrir les multiples facettes du champ de l'Analyse du discours, discipline hétérogène réunissant aujourd'hui différents courants et approches théoriques. Le cours présentera quelques-uns des enjeux théoriques majeurs de la discipline et plusieurs de ses outils conceptuels, mêlant théorie et études de cas.

Évaluation
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Notions vues dans le cours

Cohésion et cohérence textuelle ; genres et hypergenres ; contrat de communication, scènes et scénographies ; dialogisme, polyphonie et discours rapporté ; éthos et éthèmes ; acte de langages, facework et politesse ; interaction.

Bibliographie
CHARAUDEAU P, MAINGUENEAU D. (2002), Dictionnaire d’Analyse du discours, Paris, Seuil.
DÉTRIE C., SIBLOT P., VERINE B. (2001), Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique, Paris, H. Champion.
KERBRAT-ORECCHIONI C. (2005), Le Discours en interaction, Paris, Armand Colin.
MAINGUENEAU D. (2015), Aborder la linguistique, Paris, Points.
MAINGUENEAU D. (1998), Analyser les textes de communication, Paris, Armand Colin.
MAINGUENEAU D.  (1996), Les termes clés de l’analyse du discours, Paris, Seuil.
SARFATI G.-E. (2012), Éléments d’analyse du discours, Paris, Armand Colin

Intitulé UE englobante : Tronc commun
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 19h30
Méthodes (CM/TD) : CM

Responsable : Tamara PAVAN

Contenu 
Après un rapide balayage historique de la discipline la replaçant dans son contexte international, on présente quelques-uns de ses enjeux théoriques : distinction entre analyse du discours et analyse de contenu, approches anglo-américaines, approches énonciatives et philosophiques, etc. Le cours insiste ensuite sur les outils conceptuels des différents courants de l’analyse du discours dans le domaine français. Les démarches méthodologiques de plusieurs auteurs sont sollicitées à cette occasion (« À la manière de »… Adam, Charaudeau, Maingueneau, Barbéris : études de cas en rapport avec une figure de la discipline).

Plan :
1. Aux origines des approches discursives
2. L’analyse de discours (AD)
   2.1 Les démarches en présence
   2.2 L’approche textuelle (dite aussi « linguistique textuelle »)
   2.3 L’école française d’analyse du discours
3. Cadres théoriques et méthodologiques de l’AD
   3.1 Le discours : une notion complexe
   3.2 Genres et hypergenres
   3.4 Ethos et scène d’énonciation
   3.5 Formation discursive et production du sens
   3.6 Nouvelles configurations discursives
4. Les procédures de l’analyse du discours
   4.1 Par où commencer : un schéma récapitulatif des principales étapes
   4.2 « À la manière de »

Objectifs 
Mettre en perspective théorique et analytique les notions de langue, discours, énoncé/énonciation, actualisation, textualité, subjectivité, contexte et interaction. Proposer des procédures d’analyse linguistique méthodiques et rigoureuses des corpus (en particulier des textes de communication).

Notions vues dans le cours
Cohérence discursive, dialogisme, ethos, formation discursive, interdiscours, scène d’énonciation, séquences discursive, textualisation

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie / Webographie
Adam, J.-M., Grize J.-B., Ali Bouacha, M. (éds.) (2004), Textes et discours : catégories pour l’analyse. Dijon : Éditions Universitaires de Dijon.
Maingueneau D. (1996) Les termes clés de l’analyse du discours, Paris : Seuil. Maingueneau D. (2014) Discours et analyse du discours, Paris : Armand Colin.
Mazière, F. (2005/2010) L’analyse du discours. Histoire et pratiques. Paris : P.U.F., Que sais-je ? Sarfati G.-É. (1997), Éléments d’analyse du discours, Paris : Nathan Université

Intitulé UE englobante : Tronc commun
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 19h30
Méthodes (CM/TD) : CM

Responsable : François PEREA

Contenu 
Le cours présentera les grands courants théoriques attachés aux fonctionnements et aux influences médiatiques. Il propose un panorama raisonné et articulé, ancré historiquement, portant l’accent sur les approches apparues au début du XXème siècle jusqu’à nos jours.

Plan 
1. Définition et représentations des médias. Enjeux de la communication médiatique.
2. Panorama critique des théories.

Objectifs 
Présenter les ressorts et les enjeux de la communication médiatique. Questionner les représentations des fonctions et incidences médiatiques dans des contextes sociaux, politiques et historiques variés.

Notions vues dans le cours 
Médias, histoire, fonctions, usage, réception, influence, séduction

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Mattelart A. et M., 2004, Histoire des théories de la communication, La découverte, coll. « Repères ».
Rieffel R., 2009, Que sont les médias ?, Gallimard, coll. « Folio actuel ».

Intitulé UE englobante : Enseignement Disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 1
Volume horaire : 12h
Méthodes (CM/TD) : CM
 

Enseignants : Claude MAURIN, Alain ROLLAT, Daniel DELOIT, Vanessa ASSE, Cécile HAUTEFEUILLE (ESJ)
Responsable : Benoit CALIFANO (ESJ)

Contenu 
CM : Apports théoriques sur les mutations du métier de journaliste Découverte des nouvelles pratiques professionnelles et des mutations du métier. Découverte des voies de formations pour devenir journaliste.

Plan 
- Journaliste, un métier en mutations
- La situation des journalistes dans le monde
- Un nouveau rapport au citoyen
- La résilience des fondamentaux
- Les nouvelles compétences
- Les différentes voies d’accès

Objectifs 
Donner à l’étudiant les acquis nécessaires pour appréhender les différents métiers du journalisme.

Notions vues dans le cours 
- Journalisme
- Démocratie
- Ethique et déontologie
- Mutations numériques
- Formation

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Jacques Le Bohec. 2010. Dictionnaire du journalisme et des médias. Presses Universitaires de Rennes

Intitulé UE englobante : Enseignement Disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 24h
Méthodes (CM/TD) : CM 12h /TD 12h
 

Enseignants : François THOMAZEAU. Robert BOURGOING (ESJ)
Responsable : Benoit CALIFANO (ESJ)

Contenu 
CM : Apports théoriques sur l’évolution de la presse anglo-saxonne et les bases de l’anglais des médias. Décryptage et suivi de l’actualité internationale dans les médias anglo-saxons. Revue de presse et débats argumentés sur des faits d’actualité. Collecte d’informations à partir de la presse et des sources anglophones. L’ensemble de cet enseignement se fait en anglais.

TD : Exercices d’écriture corrigés sur différents formats et pour différents médias en anglais.

Plan 
- L’évolution de presse anglo-saxonne à l’heure du numérique
- Des exemples innovants - Les bases de l’anglais des médias
- L’actualité vue par les médias anglo-saxons
- L’écriture journalistique en anglais
- Confcall Skype en direct avec des journaliste anglophones à travers le monde

Objectifs 
Donner aux étudiants les acquis nécessaires pour appréhender la langue anglaise dans les médias anglophones, à cerner l’évolution des médias anglo-saxons et les inciter à suivre l’actualité dans les médias anglo-saxons.

Notions vues dans le cours 
- Presse anglo-saxonne
- Anglais des médias
- Actualité anglophone
- Ecriture journalistique anglophone

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Jacques Le Bohec. 2010. Dictionnaire du journalisme et des médias. Presses Universitaires de Rennes.

Intitulé UE englobante : Enseignement Disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 2
Volume horaire : 24h
Méthodes (CM/TD) : CM 12h /TD 12h

Enseignants : Claude MAURIN, Alain ROLLAT, Vanessa ASSE, Cécile HAUTEFEUILLE (ESJ)
Responsable : Benoit CALIFANO (ESJ)

Contenu 
CM : Maitrise des règles l’écriture journalistique et de la convergence multisupport.
TD : Exercices d’écriture corrigés multisupports

Plan 
- L’évolution des écritures journalistiques à l’heure du numérique
- L’écriture enrichie - Le respect des règles de la langue française
- Ecrire une même information pour plusieurs supports

Objectifs 
Donner aux étudiants les acquis nécessaires pour s‘initier progressivement à l’écriture journalistique et perfectionner sa maîtrise de la langue

Notions vues dans le cours 
- Ecriture journalistique
- Multisupport
- Orthographe
- Grammaire
- L’écriture enrichie

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Bruno Patino, Jean-François Fogel. 2005. La presse sans Gutenberg. Grasse

Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 4
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM / 26h TD

Responsable : Lucie ALIDIÈRES-DUMONCEAUD

Contenu :
Inscrit dans la progression méthodologique et thématique L1-L3, cet ECUE d'éducation aux cultures numériques a été structuré comme une propédeutique aux cours de L2 « Médiations et cultures numériques » et de L3 « Approche sémio-discursive du web »

CM : Analyse de l’évolution des dispositifs et des pratiques de communication numérique ; analyse des conditions sociotechniques de diffusion de l’informatique et d’Internet et des conséquences sociales et sociétales de leurs usages.

TD : En salle informatique, lectures guidées et exercices réflexifs visant à explorer les cultures numériques dans leurs différentes perspectives (culture des écrans, techno-imaginaires, expressivisme et pratiques participatives, sociabilités numériques, traces et identités numériques, territoires et innovations numériques, pédagogie numérique et e-inclusion).

Objectifs 
Familiariser avec les grandes étapes de l’évolution des formes et des techniques de communication dans l’histoire récente des sociétés occidentales.
Connaître et comprendre les principales logiques sociotechniques de l’Internet.
Connaître et comprendre les différentes modalités d’interaction écrite via les outils de communication numérique.

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie
Breton, P. et Proulx, S. (2012), L’explosion de la communication. Introduction aux théories et aux pratiques de la communication, Paris : La Découverte, Paris (4ème ed.).
Compiègne, I. (2007), Internet : Histoire, enjeux et perspectives critiques, Paris : Ellipses.
Compiègne, I. (2011), La société numérique en question, Paris : Ed. Sciences humaines.
Denouël, J. et Granjon, F. (dir.) (2011), Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, Paris : Presses des Mines.
Flichy, P. (1997), Une histoire de la communication moderne, Paris : La Découverte.
Jauréguiberry, F. et Proulx, S. (2011), Usages et enjeux des technologies de communication, Toulouse : Erès

Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM / 26h TD

Enseignante : Emmanuelle LABOUREYRAS
Responsable : Félix LUSCHKA

Contenu 
CM : Le CM présente d’abord les principaux phénomènes énonciatifs à partir d’exemples concrets pris dans le discours écrit et le discours en interaction. Les analyses de corpus s’étendent aux routines conversationnelles et à la ritualité des échanges quotidiens.

TD : Le TD sensibilise l’étudiant aux divers niveaux de fonctionnement des productions langagières. À partir de corpus variés, on approchera les phénomènes énonciatifs et discursifs à travers les notions abordées en CM ou recoupant ces dernières (subjectivité linguistique, modalisation, dialogisme, présupposition…). Seront également abordés les rapports entre langage et situation dans les pratiques de parole publique et professionnelle.

Plan 
CM : Introduction – Énonciation et communication
A. La linguistique énonciative : une linguistique de « deuxième génération »
   1. Théorie(s) de l’énonciation
   2. Grammaire de l’énonciation
      2.1 Situation, deixis, interlocution
      2.2 La personne
      2.3 Les plans d’énonciation
   3. Expression / expressivité

B. Mise en discours
   1. Quelques opérations énonciatives
      1.1. Actualiser
      1.2. Référer
      1.3. Lier
      1.4. Affirmer /nier
      1.5. Modaliser
   2. Limites de la grammaire d’énonciation

C. Énonciation et action
   1. Représenter l’action
   2. La performativité
   3. Énonciation et interaction

TD : Chaque séance correspond à une application du CM

Objectifs 
Mettre en perspective théorique et analytique les notions de langue, discours, énoncé/énonciation, actualisation, textualité, subjectivité, contexte et interaction. Proposer des procédures d’analyse linguistique méthodiques et rigoureuses des corpus (en particulier des textes de communication).

Notions vues dans le cours 
Actance, actualisation, anaphorisation, indexicalité, (inter)subjectivité, modalisation, personne, procédés discursifs, référenciation, thématisation

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Austin J. L., 1970 (trad. frçse), Quand dire c’est faire, Paris, Seuil, rééd. Coll. « Points ».
Benveniste, E., 1966, Problèmes de linguistique générale ; 1974, PLG II, Paris, Gallimard.
Ducrot O., 1984, Le dire et le dit, Paris, Minuit.
Jakobson R., 1963, Essais de linguistique générale, Minuit.
Kerbrat-Orecchioni C., 1980/2002 (4ème édition), L’énonciation : de la subjectivité dans le langage, Paris, Armand Colin/VUEF (Montpellier BU Lettres, Salle de Prêt B, 801.2 KER).
Kerbrat-Orecchioni C., 1990, 1992, 1994, Les interactions verbales, tomes 1, 2, 3, Paris, A. Colin.
Maingueneau D., 1994/ 1999, L’énonciation en linguistique française, Paris, Hachette Supérieur.
Perret M., Thomasset C. (dir.), 1997/2005, L’énonciation en grammaire du texte, Paris : Armand Colin.
Searle J. R., 1972 (trad. frçse), Les actes de langage, Hermann.
Vion R., 1992, La Communication verbale, Paris, Hachette.

Intitulé UE englobante : Spécialité disciplinaire
Nb. crédits ECTS : 3
Volume horaire : 39h
Méthodes (CM/TD) : 13h CM / 26h TD

Enseignante : Isabelle ILLANES
Responsable : Elodie HOMMEL

Contenu 
Le CM vise à donner des repères sur l’histoire des politiques culturelles ayant mené à l’avènement des services de médiation culturelle. Après une description des grands tournants de la démocratisation culturelle, il s’agit d’explorer le rôle des médiateurs d’un point de vue professionnel dans différents domaines : le patrimoine, les bibliothèques et le spectacle vivant.
Le TD se concentre sur des analyses de textes portant sur des notions clefs de la médiation culturelle et sera également l’occasion de sorties dans des institutions culturelles.

Objectifs 
Connaître l’histoire des politiques culturelles.
Développer des compétences d’analyse de textes scientifiques.
Analyser des dispositifs de médiation tout en développant une pratique de visite des institutions culturelles de la région.

Évaluation 
Les modalités de contrôle des connaissances sont sur le site de l’ITIC (http://itic.univ-montp3.fr) : onglet Scolarité, Rubrique Examens

Bibliographie 
Caillet (Élisabeth). 1995. À l’approche du musée, la médiation culturelle. Lyon : Presses Universitaires de Lyon.
Caune (Jean). 1999. Pour une éthique de la médiation : Le sens des pratiques culturelles. Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble. (Communication, Médias et Sociétés.)
Davallon (Jean). 2004. « La médiation : La communication en procès ». MEI, 19, p. 37-59.
Davallon (Jean). 2006. L’exposition à l’œuvre : Stratégies de communication et médiation symbolique. Paris : L’Harmattan.
Lamizet (Bernard). 1999. La médiation culturelle. Paris : L’Harmattan.
Jeanneret (Yves). 2005. « Médiation », p. 105, in La société de l’information, glossaire critique, sous la direction de la Commission Nationale Française. Paris : La Documentation Française.

Dernière mise à jour : 05/07/2021