ENSEIGNEMENT À DISTANCE - APPRENTISSAGE - FORMATION CONTINUE

L’ENSEIGNEMENT À DISTANCE

Le dispositif de l’enseignement à distance est un dispositif mixte (blended learning) qui combine des regroupements en présentiel (2 à 4 par année) et des apprentissages dans une classe virtuelle en ligne qui fonctionne grâce à une plateforme dédiée (http://moodle.univ-montp3.fr/)
Les étudiants inscrits s’y connectent avec des identifiants, ils ont ensuite accès aux modules de cours dans leur espace propre qui permet les échanges asynchrones et synchrones: mails, partage de fichiers, mise en commun d’informations trouvées par les apprenants, mutualisation de travaux, forums thématiques et visioconférence.
L’enseignant en ligne anime sa classe virtuelle, met le matériel pédagogique à disposition et répond dans un délai raisonnable aux questions posées par les étudiants via forum ou chat organisés.

Alternance et professionnalisation


L’APPRENTISSAGE

L’apprentissage est une forme d’éducation par alternance qui associe formation générale, théorique et pratique. Il permet d’acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme. En alternant périodes de cours à l’université et phases en entreprise, il favorise l’insertion professionnelle. L’apprenti bénéficie d’un double tutorat individuel : dans l’entreprise, il est suivi par un maître d’apprentissage, lui-même salarié de cette entreprise, et à l’université par un tuteur enseignant.

Sont concernés les jeunes de moins de 29 ans au jour de leur entrée en apprentissage. Des dérogations d’âge sont prévues par la législation pour les travailleurs handicapés.

L’apprenti ne finance pas les frais d’inscription à l’université, qui sont pris en charge par l’employeur via la taxe d’apprentissage. Il se forme tout en travaillant et perçoit donc une rémunération, dont le montant dépend de son âge, du diplôme qu’il possède au départ et de sa progression dans le cycle de formation. Elle est calculée en pourcentage du SMIC et n’est pas imposable si elle n’excède pas le montant du SMIC.
La Région Languedoc-Roussillon prend en charge une part des frais de transport ferroviaire domicile-université et domicile-travail des apprentis : renseignez-vous auprès d’une agence SNCF. Elle accorde également une indemnité d’hébergement aux apprentis résidant loin de l’université : le SUFCO vous indiquera les conditions à remplir.
Apprenti/e résidant dans l’une des communes de l’agglomération et selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’une subvention vous permettant d’acquérir le forfait mensuel demandeur d’emploi pour 3,40 €. http://www.tam-voyages.com
En tant qu’apprenti, vous êtes considéré comme salarié. Vous ne pouvez pas prétendre à l’aide au logement étudiant mais vous pouvez percevoir une aide au logement gérée par la CAF, si vos ressources ne dépassent pas un certain montant, appelé plafond de ressources.
Depuis 2012 MOBILI-JEUNE® est une aide destinée aux moins de 30 ans en formation professionnelle. Ce coup de pouce les aide à supporter le coût d’un logement en location. (Prise en charge du loyer dans la limite de 100 € par mois, sur une période de 6 à 18 mois, selon le salaire mensuel perçu).
NB : L’apprenti bénéficie des mêmes droits à congés payés que le personnel de l’entreprise, et d’un congé pour préparation d’examen de 5 jours ouvrables (sur présentation de justificatifs). Ces jours d’absence s’ajoutent aux congés payés et sont rémunérés

Entreprise : les jours où aucun cours n’est prévu, soit :

  • Les jeudi et vendredi ;
  • À temps plein lors des vacances universitaires, et à temps plein à partir d’avril et jusqu’à la fin du contrat.
     

Remarque : lorsqu’il est informé suffisamment à l’avance de l’absence d’un enseignant, l’apprenti doit se rendre à son lieu de travail. Le planning des cours est identique à celui des étudiants inscrits en formation initiale.

  • Tenue du livret d’apprentissage
  • Rapport de stage et soutenance obligatoires
  • Assiduité (émargement à la journée) : les employeurs sont informés des absences de leurs apprentis

 

LA FORMATION CONTINUE

 

Assurer le suivi des adultes en reprise d’études au cours de leur année universitaire. Le statut de stagiaire de la formation professionnelle est un statut d’inscription, mais vous suivez les mêmes cours que les étudiants.

La formation continue concerne les salariés en CIF - Congé Individuel de Formation -, en DIF, en plan de formation ou en Contrat de Professionnalisation, les demandeurs d’emploi (indemnisés ou non par Pôle Emploi), les bénéficiaires du RSA, etc.

Pour toutes les procédures en cours d’année universitaire : Inscription administrative (sep-tembre octobre), Inscription pédagogique (inscription aux examens en octobre), contacts avec Pôle Emploi, Conventions de stage pratique (à partir de février 2012), ….

Vous devrez, lors des cours ou des regroupements (pour la formation à distance), signer une feuille d’émargement.
Celle-ci permet de rendre compte à un partenaire financier (Pôle Emploi, Conseil régional, Employeur, …) de votre assiduité. Un bilan de fin de formation sera à établir.
NB : Cas particulier des salariés suivant la formation en enseignement à distance et qui souhaitent faire le stage pratique chez leur employeur : vous devrez :

  • faire valider les missions que vous accomplirez par le responsable de la licence professionnelle
  • faire établir par l’employeur une attestation en amont des dates de stage, indiquant que vous allez consacrer l’équivalent de 420 heures à des missions précises (les détailler).

Formation Continue - SUFCO